fbpx

Il ne me reste plus que quarante pages à réviser, pendant que j’essaie de résister à la tentation d’ajouter des scènes, et que je réalise que j’aimerais bien pouvoir écrire sans faute dès le début afin de ne pas avoir à réviser, polir, ou améliorer quoi que ce soit. Bien sûr, je pourrais me donner l’espace pour faire ces choses complètement, et les faire jusqu’à ce que je sois convaincu que l’oeuvre est parfaite. Mais alors, il se pourrait que je n’atteigne pas mes objectifs, que je souhaite atteindre. Je vais donc simplement travailler plus fort.